rf_de_chutech_26

LA PERTE DE CHEVEUX… SES CAUSES ET SES SOLUTIONS

Retrouver tous les jours des cheveux sur la brosse, sur l'oreiller, sur les vêtements…, est-ce normal ? À partir de quel moment faut-il s'inquiéter ? Quand faut-il consulter ?

La chute de cheveux est-elle passagère ? Ou bien est-elle irréversible ?

Quelles sont les solutions disponibles ? Lesquelles privilégier ?

Ce dossier-conseil sur la chute de cheveux répond à toutes les interrogations que génère le problème de la perte de cheveux qui peut s'avérer très anxiogène.

Comment définir le type de chute de cheveux ?

Chute de cheveux saisonnière ? Problème héréditaire ? Stress intense ? Quelles sont les causes de ce bouleversement physiologique ?

On entend souvent l'expression générique « perdre ses cheveux ». Elle est utilisée par tout un chacun comme un terme très global. On pourrait presque en déduire qu'il n’y a qu'une forme de chute de cheveux.

rf_de_chutech_3

En fait, il existe 2 grands types de chutes de cheveux

Il faut en effet savoir que ce phénomène se divise en 2 catégories distinctes qui ont des causes différentes et auxquelles il faut, bien entendu, apporter des solutions différentes.

Diagnostic chute de cheveux

Alors, comment identifier le type de chute de cheveux ? Les affirmations ci-dessous permettent de définir assez aisément de quel type de chute de cheveux vous souffrez.

rf_de_chutech_1.2
  • Vous perdez vos cheveux par poignées (douche, brosse, dans les doigts…).
  • Vous perdez vos cheveux depuis moins de 6 mois.
  • Vous perdez vos cheveux sur l'ensemble de votre cuir chevelu.
  • Vous avez eu des changements soudains (choc émotionnel, grossesse, événement traumatisant, stress, changement de régime alimentaire, traitement médicamenteux…) dans les 4 mois précédant la chute.
  • Vos parents présentent une chevelure normale et dense.

Si vos réponses sont majoritairement positives, vous êtes probablement concerné par la perte de cheveux réactionnelle. Dans le cas contraire, vous souffrez d’une chute de cheveux progressive.

La perte de cheveux réactionnelle

Également appelée alopécie diffuse aiguë ou effluvium télogène, elle se caractérise par une grosse chute de cheveux soudaine, ponctuelle et massive qui touche l'ensemble du crâne.

Elle est liée à un événement (grossesse, changement de saison, stress, fatigue, choc émotionnel, carences alimentaires, carences en fer, médicament…). Elle concerne majoritairement les femmes, mais peut aussi toucher les hommes. Elle ne conduit pas à la calvitie. Il faut néanmoins la traiter au plus vite.

La chute de cheveux progressive

Chute de cheveux ? Calvitie ? Ce phénomène, également appelé alopécie androgénétique, concerne les hommes et les femmes et est de plus en plus fréquent avec l’âge avançant. Elle se caractérise par une diminution progressive et localisée de la masse capillaire. Chez l’homme, le plus souvent au niveau des lobes frontaux, du sommet de la tête et de la tonsure. Chez la femme, principalement le long de l’axe central du crâne.

Elle est généralement hormonale et est provoquée par un dérèglement du cycle de vie du cheveu.

Comment en finir avec la perte de cheveux ?

Une fois le diagnostic posé, les causes analysées, il est alors possible de proposer le rituel personnalisé répondant à la situation de chacun afin de favoriser la repousse des cheveux.

Qu’est-ce qui fait pousser les cheveux ? Compléments alimentaires, soins anti-chute…, de nombreuses solutions existent pour freiner la chute des cheveux plutôt que d'envisager un traitement hormonal ou même une greffe de cheveux.

Les cheveux : un symbole de vitalité et de séduction

La chevelure est le reflet de notre état général et un élément essentiel de l’image que nous donnons de nous-mêmes.

Les cheveux sont en effet un signe extérieur de bonne santé. On envie naturellement les personnes qui ont des cheveux forts et brillants. Ils semblent si bien portants.

Une belle chevelure, c’est également un atout de séduction. Pour les femmes, c’est un des principaux attributs révélant toute leur féminité. Pour les hommes, c’est le symbole d’une force vitale qui provient de la mythologie la plus ancienne.

Alors, quand les cheveux perdent en volume ou en densité, qu'ils tombent par poignées…, ce sont toutes ces inquiétudes liées à la santé et à l'image de soi qui font surface.

rf-homme-femme

À 20, 30 ou 40 ans, il n'y a pas d'âge pour voir sa masse de cheveux diminuer.

On considère que 34 % des femmes et 45 % des hommes sont concernés par la chute de cheveux.

Comment se déroule la vie d'un cheveu ?

Les problèmes capillaires de chute progressive résultent d'un dérèglement du cycle de vie du cheveu.

Lorsqu'ils bénéficient d'un bon état de santé générale, nos cheveux se renouvellent constamment. Un cheveu pousse, croît puis tombe, dans le cadre d'un cycle capillaire qui se répète environ 25 fois au cours de notre vie et se déroule en 3 étapes.

rf-cycle-4phases

La phase anagène, ou phase de croissance, dure en moyenne 3 ans chez l’homme et 5 ans chez la femme. Dans des conditions normales de vie, environ 85 % des cheveux sont en phase anagène. Au cours de cette phase, le réseau vasculaire du cuir chevelu qui alimente la racine des cheveux est particulièrement bien développé autour du follicule.

Vient ensuite la phase catagène, ou phase de régression, qui est assez brève (2 à 3 semaines seulement). À ce moment-là, le follicule pileux devient inactif. La matrice meurt et, bien que les cheveux ne poussent plus, ils restent enracinés dans le follicule.

La phase télogène constitue la phase de repos. Les cheveux qui tombent sont remplacés par d’autres cheveux, pour lesquels une nouvelle phase anagène commence. Cette période de renouvellement dure environ 3 mois.

Les follicules pileux, s'ils suivent chacun le même cycle de vie, sont indépendants les uns des autres. C'est grâce à cela que les cheveux ne tombent pas tous en même temps.

rf_de_chutech_27

Quand on connaît mieux ce cycle de vie pilaire, on comprend qu'il est donc normal de perdre entre 40 et 80 cheveux par jour.

Par contre, on considère que lorsque ce chiffre passe la barre des 100 cheveux, il est temps de se soucier de cette perte de cheveux qui devient alors anormale.

Quand tout va bien, le capital cheveu assure une belle masse de cheveux jusqu’à 75 ans au minimum (25 cycles de 3 ans) pour les hommes et 125 ans pour les femmes.

Mais si la durée du cycle pilaire diminue et passe de 3 ans à 2 ans, 1 an puis à 6 mois…, l’alopécie s’installe et, sans action externe pour calmer cet emballement du rythme, elle devient irréversible. Comment se déroule la vie d’un cheveu?

rf_de_chutech_5

Pour pouvoir réagir de manière efficace dès les premiers signes d’une chute de cheveux, voilà le processus à suivre :

  1. Reconnaître son type de problème.
  2. Identifier ses causes.
  3. Trouver le soin personnalisé.
rf_engag_engagements